Récap annonces du 18/03 + nouvelles durées d’éviction (MAJ le 20/03)

Annonces du 18 Mars - 77420.fr Actualités Champs-sur-Marne

Bonjour à toutes et à tous,

Petit point récapitulatif concernant les annonces du Premier Ministre ainsi que du nouveau protocole sanitaire au niveau de la durée de l’éviction.

MAJ du 20/03 : Suite au « rétropédalage » du gouvernement, l’article a été mis à jour au niveau des nouvelles mesures en vigueur.

Résumé des nouvelles mesures en vigueur :

 

    • Nouveau confinement en IDF et Haut de France pour au moins 4 semaines dès vendredi soir (Les 16 départements concernés sont : Paris ; la Seine-et-Marne ; les Yvelines ; l’Essonne : les Hauts-de-Seine ; la Seine-Saint-Denis ; le Val-de-Marne ; le Val-d’Oise ; l’Aisne ; le Nord ; l’Oise ; le Pas-de-Calais ; la Somme ; les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure).
    • Dans le reste du pays, le couvre-feu va être retardé à compter de samedi de 18 heures à 19 heures, notamment pour tenir compte du passage à l’heure d’été.
    • Dans les 16 départements concernés par le confinement, les commerces et rayons non essentiels devront rester fermés dès samedi. Comme lors du deuxième confinement de l’automne 2020, les librairies et disquaires pourront rester ouverts.
    • Les écoles et collèges resteront ouverts et les lycées basculeront dans un système de jauge à 50 %. Les universités continueront à fonctionner comme elles le font actuellement.
    • Les sorties, non limitées dans le temps, devront se faire dans un rayon de 10 km autour du domicile. En cas de contrôle, un simple document attestant du domicile, y compris une pièce d’identité, sera suffisant. Il ne sera plus nécessaire non plus de justifier du motif de ces déplacements dans cette limite 10 kilomètres.
    • L’attestation et la justification du motif du déplacement continueront d’être requises pour les déplacements de plus de 10 kilomètres (soit au sein du département, soit pour des déplacements inter-régionaux).
    • Cette limite de déplacement est portée à 30 km autour du lieu de résidence concernant les motifs nº10, 13 et 14 de l’attestation dérogatoire, soit « les déplacements pour effectuer des achats de première nécessité ou des retraits de commande », les « déplacements pour se rendre dans un service public pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance », ou encore les « déplacements à destination ou en provenance d’un lieu de culte ».
    • Les voyages inter-régionaux sont, au final, « autorisés ». Les personnes vivant dans des départements qui ne sont pas soumis à un reconfinement mais qui sont limitrophes à ceux qui sont confinés (et qui sont au nombre de 13 en France), la même règle s’applique. Elles ne peuvent venir faire leurs courses dans un département confiné que si leur destination est à moins de 30 km de chez elles.
    • Toutes les entreprises et administrations qui le peuvent doivent pousser « au maximum » le télétravail pour le mettre en place « au moins quatre jours sur cinq ».

 

Ce qu’il est autorisé de faire :

 
Il est donc permis de sortir durant ce confinement pour des déplacements :

    • liés à une activité professionnelle ou à l’achat de fournitures liées à l’exercice d’une activité professionnelle
    • liés à l’achat de produits de première nécessité
    • pour motif médical
    • motivés par un motif familial impérieux
    • liés à l’activité physique individuelle et à la sortie des animaux de compagnie, sans limite de durée et dans un rayon de 10 km autour du domicile
    • déplacements pour se rendre dans un service public ou chez un professionnel du droit pour une démarche ne pouvant pas être effectuée à distance
    • déplacements à destination ou en provenance d’un lieu de culte
    • participation à des rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu public qui ne sont pas interdits

 

Nouvelles règles d’éviction

 

Pour ceux qui n’ont pas suivi, depuis le lundi 22 février, la DGS (Direction Générale de la Santé) a publié une note avec les nouvelles recommandations en matière d’isolement.

Depuis le lundi 22 février, les malades diagnostiqués positifs au Covid-19 devront s’isoler pendant 10 jours (au lieu de 7) par précaution puisque la période d’incubation peut varier de 5 à 10 jours. Cette quarantaine débutera à partir des premiers symptômes ou alors de la réalisation du test positif si aucun symptôme n’est apparu.

Pour les cas contact, les mesures évoluent de manière assez complexe et le délai sera même parfois beaucoup plus long.

Ci-dessous le contenu complet des nouvelles mesures. Si vous êtes perdus, ne vous inquiétez pas, on a essayé de résumer cela de manière simple à la fin de l’article.

Si le cas contact se révèle positif, il se voit appliquer les règles relatives au cas ci-dessus et doit donc respecter une quarantaine de 10 jours. Jusque-là, ça va.

Néanmoins, dans le cas où ce test s’avère négatif, il faut distinguer deux situations : celle où le cas contact est dans le même foyer que le cas confirmé d’origine et celle où il ne l’est pas.

Dans le premier cas, il pourra sortir de quarantaine après un nouveau test négatif réalisé 7 jours après la fin de la quarantaine du malade. Soit 17 jours plus tard. Si le cas-contact âgé de plus de 6 ans ne souhaite pas faire de test au terme de ces 17 jours, 7 jours supplémentaires sont désormais requis pour mettre fin à l’isolement. La période s’isolement recommandée passe alors à 24 jours. Les enfants de moins de 6 ans, eux, n’ont pas besoin de s’isoler une semaine de plus et pourront retourner en classe dès le 18ème jour.

Les règles sont plus souples dans le cas où le cas contact ne vit pas avec le malade, puisqu’il pourra sortir de quarantaine 7 jours plus tard si ce nouveau test se révèle négatif. Là aussi, si le cas-contact âgé de plus de 6 ans ne souhaite pas faire de second test, il devra s’isoler 7 jours de plus. Soit 14 jours plus tard. Les enfants de moins de 6 ans pourront retourner à l’école dès le 8e jour.

Pour l’ensemble des cas de figure, la DGS précise que « la fin de la quarantaine doit s’accompagner par le port rigoureux du masque chirurgical ou grand public de filtration supérieure à 90% et le respect strict des mesures barrières et de la distanciation physique durant les 7 jours suivant la levée de la mesure ».

Pour résumer, et ça fait du bien !

 
Cas contact positif

    • Eviction : 10 jours

 

Cas contact négatif 

    • Vit dans le même foyer que le cas positif :
      • Eviction : 10 jours + 7 jours, soit 17 jours.
        • Si accord et test PCR négatif, retour autorisé.
        • Si refus du test PCR, il faut rajouter 7 jours soit 24 jours au total.
      • Applicable à partir de 6 ans. Pour les moins de 6 ans, retour dès le 18ème jour.

 

  • Ne vit pas dans le même foyer que le cas positif :
    • Eviction : 7 jours
      • Si accord et test PCR négatif, retour autorisé.
      • Si refus du test PCR, il faut rajouter 7 jours soit 14 jours au total.
    • Applicable à partir de 6 ans. Pour les moins de 6 ans, retour dès le 8ème jour.
5 3 votes
Notez l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, laissez un commentaire.x
()
x
X